Tout savoir sur l’assurance des trottinettes électriques

Cela fait maintenant quelques années que les NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels), notamment les speed bikes, les hoverboards et les trottinettes électriques ont fait leur apparition sur le marché. Vous êtes de plus en plus nombreux à opter pour ces moyens de transport, car ils sont écologiques et économiques.

Le sujet qui nous intéresse aujourd’hui est celui de l’assurance de la trottinette électrique. Faut-il obligatoirement souscrire une assurance pour ce type de véhicule ? Que dit la loi à ce propos ? Quelles sont les garanties incluses dans l’assurance NVEI ? Nous vous disons tout dans cet article.

L’obligation de souscrire une assurance trottinette électrique

D’après la loi, comme la trottinette électrique est classée dans la catégorie des Engins de déplacement personnel motorisé (EDPM), le propriétaire doit obligatoirement souscrire une assurance. Le minimum à souscrire pour circuler légalement avec ce moyen de transport est l’assurance de responsabilité civile.

Également appelée l’assurance au tiers, elle permet de couvrir les dommages que vous pourriez causer aux autres à la suite d’une chute, d’une collision ou d’un accident de la circulation. C’est une couverture minimale qui ne couvre ni les dommages corporels que vous pourriez subir ni les dommages matériels subis par votre trottinette électrique.

En d’autres termes, l’assurance est obligatoire seulement pour l’usager. Or, pour une protection optimale, il convient d’assurer aussi le moyen de transport. Une assurance tous risques trottinette électrique vous sera certainement utile en cas d’actes de vandalisme, de vols ou de dommages accidentels.

Personne n’est à l’abri de ces risques non couverts par la simple responsabilité civile. À n’importe quel moment, il peut y avoir un moment d’égarement et donc un accident. D’où l’importance de souscrire cette assurance. Elle est d’ailleurs particulièrement conseillée si vous n’avez pas d’espace privé pour entreposer votre trottinette électrique.

Quel règlement pour les trottinettes électriques ?

Le casque obligatoire pour les enfants

Les adultes ne sont pas obligés de porter un casque en trottinette électrique. En revanche, les enfants, eux, y sont obligés. C’est une obligation légale pour ceux de moins de 12 ans. Pour ce qui est des casques audio et des écouteurs, ils sont formellement interdits en trottinette électrique.

La circulation sur les pistes cyclables et les trottoirs

Si la vitesse de votre trottinette électrique ne dépasse pas les 6 km/h, vous pourrez circuler sur les trottoirs, et si la vitesse excède les 25 km/h, vous pourrez seulement circuler sur les pistes cyclables. La loi précise qu’il est interdit de dépasser les 25 km/h sur la voie publique avec un NVEI.

D’ailleurs, l’utilisation de ces types d’engins sur la voie privée doit faire l’objet d’une déclaration auprès du ministère de l’Intérieur. Aussi, selon la nouvelle législation, une seule personne est autorisée par trottinette.

L’immatriculation des trottinettes électriques

Toutes les trottinettes dépassant les 25 km/h doivent être assurées. Les propriétaires doivent demander une carte grise et une plaque d’immatriculation à la préfecture pour pouvoir circuler en toute légalité.

Les équipements obligatoires en trottinette électrique

Le règlement qui encadre les NVEI précise également que les trottinettes électriques doivent être équipées de lumières avant et arrière, et d’un avertissement sonore. Sans ces équipements, il vous sera interdit de circuler.

Nos conseils pour bien choisir votre assurance trottinette électrique

Si vous venez d’acheter une trottinette électrique, vous devez prendre le temps de bien choisir votre assurance. Comme nous avons pu le voir, une assurance trottinette électrique vous permet de circuler en toute tranquillité. Pour trouver le contrat le plus adapté à vos besoins, vous pourrez faire des demandes de devis auprès de différents assureurs et les comparer. Ce qu’il faut surtout analyser, c’est le tarif, les garanties, le niveau de couverture, les exclusions de garantie et les conditions.

La garantie de l’assurance habitation

Avant de souscrire une assurance NVEI, vérifiez si vous n’êtes pas déjà couvert au tiers par la responsabilité civile de votre assurance habitation. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander à votre assureur d’ajouter une garantie spécifique à votre contrat d’assurance habitation.

Et si vous n’avez pas d’assurance habitation, vous devez nécessairement souscrire un contrat individuel spécialement conçu pour les nouveaux véhicules électriques individuels. N’oubliez pas qu’un accident avec un piéton ou un véhicule peut vous coûter très cher.

Les garanties proposées dans le contrat

une fois que vous recevez vos devis d’assurance, vous devez bien vérifier que les risques qui vous concernent sont couverts. Les garanties proposées dépendent de la compagnie d’assurance. Vous pourrez choisir un contrat offrant un bon niveau de couverture, c’est-à-dire comprenant des garanties contre le vol, et les dommages matériels et corporels.

Il y a aussi des contrats qui comprennent la défense pénale, la protection juridique et la garantie des accidents de la vie (GAV). C’est notamment le cas des contrats pour 2 roues motorisées.

Les exclusions de garanties et les conditions

Pensez également à vérifier les exclusions. Celles-ci varient d’une assurance à une autre. Il est donc important de bien lire le contrat avant de le signer. Il se peut que les garanties de l’assurance NVEI ne couvrent pas les déplacements professionnels, et le transport de marchandises. Renseignez-vous également sur les conditions, notamment s’il faut obligatoirement porter un casque pour être indemnisé en cas d’accident.

En demandant plusieurs devis d’assurance pour trottinette électrique, vous arriverez à choisir le contrat le plus adapté à vos besoins et à votre budget. À vous de décider si vous souhaitez souscrire l’assurance chez un assureur classique ou un assureur spécialisé.

Continuez votre visite

Comment assurer un vélo électrique ?