L’assurance vie, une solution d’épargne intéressante et avantageuse

Ce n’est pas un secret : l’assurance vie est l’un des placements préférés des Français. Or, pour mettre toutes les chances de son côté, il y a quelques règles à suivre. Vous devez bien comprendre le fonctionnement de cette solution d’épargne, et de vous renseigner sur le niveau de risque et sur la disponibilité de l’épargne. Vous devez, par-dessus tout, bien choisir la composition de votre produit. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’assurance vie et sur les réflexes à adopter pour bien gérer votre épargne.

L’assurance vie en quelques points

Avant tout, il est utile de faire le point sur ce qu’est une assurance vie. C’est une solution d’épargne qui vous permet de bien préparer votre retraite, de vous constituer votre patrimoine dans le but de le transmettre ou encore de vous protéger des risques financiers du quotidien.

Vous placez votre argent dans le but de le faire fructifier et de l’utiliser tout le long de votre vie pour financer vos besoins et vos projets. De plus, c’est une solution qui propose des garanties qui vous permettent de sécuriser tout ou une partie de la valeur de l’épargne.

Les points à retenir sur l’assurance vie sont les suivants :

  • La gestion de l’assurance vie peut être libre ou déléguée
  • Vous pouvez débloquer les sommes placées à tout moment
  • Vous êtes libre d’utiliser votre épargne comme bon vous semble
  • Il y a différents types de frais de l’assurance vie comme les frais sur versements, les frais de gestion, et les frais d’arbitrage
  • Vous pouvez désigner des bénéficiaires en cas de décès
  • La fiscalité est appliquée au moment de racheter l’assurance vie et au moment du décès de l’assuré
  • Il faut verser un montant minimum au moment de la souscription de l’assurance vie
  • Au moment de l’ouverture, le banquier ou l’assureur vous présentera les compartiments des produits financiers
  • Une fois par an, votre interlocuteur est tenu de vous informer de la valeur de votre épargne, du rendement du fonds euros et de la performance des supports en unités de compte dans un relevé

À savoir avant de souscrire une assurance vie

Pour savoir si l’assurance vie est la bonne solution pour vous, et surtout, pour savoir quel type de contrat souscrire, vous devez vous laisser guider par votre conseiller. Votre interlocuteur, qu’il soit banquier ou assureur, vous aidera à comprendre le fonctionnement des différents supports financiers comme le fonds en euro et le fonds en unités de compte. De même, il vous donnera toutes les informations utiles concernant les frais qui varient d’un contrat et d’un support à un autre.

D’ailleurs, il est vivement conseillé de vérifier de temps à autre avec le conseiller si les supports restent adaptés à votre situation et à vos projets. Dans tous les cas, il est important de respecter la durée de placement recommandée pour augmenter les chances de plus-values, et de diversifier l’épargne pour combiner sécurité et rendement. Votre conseiller saura vous guider vers les meilleurs placements et vous renseignera sur les risques de chaque solution.

Souscrire une assurance vie : quelles démarches effectuer ?

À souscrire auprès des banquiers, des mutuelles, des assureurs ou sur internet, l’assurance vie peut répondre à vos besoins essentiels et évolutifs. Pour la souscrire, vous devez simplement verser une première somme. De manière générale, un montant minimum de quelques dizaines d’euros est exigé pour l’ouverture d’un contrat d’assurance vie. Une fois le contrat souscrit, vous serez libre de verser de l’argent. À vous de décider si vous souhaitez effectuer des versements périodiques ou réguliers.

Avant la souscription du contrat, l’assureur ou le banquier vous remettra une documentation précontractuelle. C’est une obligation légale. Prenez le temps de bien lire le contrat et les caractéristiques. Vous devez aussi vérifier si une proportion minimum d’unités de compte est requise avant de le signer. L’assureur ou le banquier a aussi l’obligation de vous conseiller et de vous proposer la solution d’épargne la plus adaptée à votre profil, à votre situation, à vos objectifs et à vos contraintes.

Au moment de la souscription, l’interlocuteur vous demandera de lui remettre quelques documents. Il vous demandera également de justifier la provenance de l’argent que vous comptez verser sur votre assurance vie. Il peut s’agir de votre salaire ou de votre héritage ou autres. Une démarche imposée par les pouvoirs publics pour lutter contre les activités de blanchiment de capitaux et de financement de terrorisme.

Épargne à long terme : se poser les bonnes questions

Épargner à long terme, c’est pouvoir financer ses projets futurs, mais c’est surtout mettre de côté de l’argent pendant plusieurs années. L’épargne à long terme peut compléter l’épargne à court terme et ainsi offrir une perspective de performance plus importante. Comme vous le savez, l’assurance vie est un produit d’épargne ouvert à tous et qui convient à tous les budgets. Souscrire cette assurance, c’est pouvoir disposer d’une épargne flexible et diversifiée.

Or, le secret pour réussir à épargner à long terme, c’est de se poser les bonnes questions. Vous devez vous interroger sur votre capacité d’épargne à long terme, sur l’utilisation de l’épargne, sur sa disponibilité et aussi sur les risques que vous êtes prêts à prendre. Ce qu’il est nécessaire de noter, c’est que c’est une solution d’épargne de long terme souple et ayant la particularité de pouvoir être transmise à qui vous souhaitez.

Vous devez vous interroger également sur votre capacité d’épargne longue. Tout va dépendre de votre situation personnelle, de votre situation professionnelle, de vos revenus et des charges que vous avez à supporter, comme le loyer, le remboursement d’un emprunt, l’électricité et l’internet, entre autres. La réponse dépendra aussi de votre niveau d’épargne à court terme si vous en avez déjà un.

Que choisir entre la gestion libre et la gestion déléguée ?

C’est votre conseiller qui vous orientera vers la meilleure solution pour vous. Vous aurez le choix entre la gestion libre et la gestion déléguée, et vous pourrez changer d’option à tout moment. Si vous choisissez la gestion libre, vous pourrez gérer vous-même votre épargne et choisir la répartition entre les différents supports.

En revanche, si vous choisissez la gestion déléguée ou la gestion sous mandat, vous confiez donc la gestion de votre contrat à votre assureur ou à votre banque. C’est à lui de déterminer les risques et les rendements. Cette solution est conseillée si vous n’avez pas de notions en matière de placement.

Bien choisir la composition du contrat d’assurance vie

Une fois que vous aurez fait le point sur les risques que vous êtes prêts à prendre, vous devrez choisir entre les supports disponibles, notamment entre les fonds en euros, les fonds de type « Eurocroissance » et les unités de compte.

Fonds en euros

Les supports les plus connus sont les fonds en euros. Ici, l’épargne est sécurisée. Cela veut dire qu’après déduction des frais par votre assureur, votre banquier ou votre mutuelle, vous ne pouvez pas perdre les sommes versées. Quant au rendement, il est en baisse régulière depuis des années, ce qui rend ce placement moins avantageux dans un sens.

Fonds « Eurocroissance »

Ce type de support vous permet de choisir librement le niveau de garantie à l’échéance ainsi que la durée d’engagement. Si vous respectez une durée de placement initiale, vous pourrez sécuriser tout ou une partie du capital.

Dans tous les cas, le rendement est supérieur à celui des fonds en euros, tout comme le risque qui est plus élevé. Vous pouvez racheter votre épargne avant l’échéance prévue, sauf que le capital n’est pas garanti en cas de moins-value.

Unités de compte

C’est ce qu’on appelle les paniers d’investissements. L’investissement est diversifié. Vous pourrez investir en actions, obligations, immobilier, capital développement, et infrastructures. Un seul contrat pour différents paniers d’investissement. Attention, ici, la valeur de l’épargne n’est pas garantie, car elle varie en fonction des fluctuations des marchés financiers.

Comment changer la répartition des supports d’assurance vie ?

L’assurance vie est un produit d’épargne très intéressant, car il s’adapte à vos besoins évolutifs. À tout moment, vous pouvez changer la répartition de votre épargne entre les différents supports et passer d’un support à un autre. C’est ce qu’on appelle l’arbitrage. Parlez-en à votre conseiller pour déterminer le bon moment pour procéder à cette modification. Votre interlocuteur vous conseillera en fonction de votre horizon de placement et de votre tolérance au risque.

Enfin, pensez également à vérifier les frais d’arbitrage. Ceux-ci sont mentionnés dans le contrat. Sachez aussi que le passage d’un support à un autre n’a aucun impact fiscal. Concrètement, les sommes sont réinvesties dans le contrat d’assurance vie. Maintenant que vous savez tout sur l’assurance vie, il ne vous reste plus qu’à ouvrir un contrat et commencer à épargner pour votre retraite ou pour réaliser vos projets.

Continuez votre visite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *