Le remboursement des soins orthodontiques

Dans la plupart des cas, les traitements orthodontiques sont pratiqués pour des raisons esthétiques, mais aussi pour corriger des défauts dentaires pouvant évoluer vers des pathologies sévères. Que ce soit pour adulte ou pour adolescents, ces soins coûtent parfois très cher.

Alors que l’orthodontie pour enfants est prise en charge jusqu’à 16 ans, après cet âge, il faut nécessairement compter sur une complémentaire santé. D’autre part, il est nécessaire de souligner que bien souvent le traitement des plus jeunes laisse place à des restes à charge importants. Le remboursement de l’orthodontie en France, parlons-en !

La prise en charge de l’orthodontie pour enfants et adolescents

En France, les soins orthodontiques pour enfants et pour adolescents sont pris en charge. Du moins, jusqu’au 16e anniversaire. Or, il y a quelques conditions à remplir pour bénéficier de la prise en charge, qui reste très faible. Il faut nécessairement commencer le traitement avant le 16e anniversaire et adresser une demande à la Sécurité sociale avant de démarrer les soins.

Il s’agit ici de remplir le formulaire S3155 avec le chirurgien-dentiste et de l’adresser à l’assurance maladie. Vous devrez obtenir une réponse dans un délai de 15 jours. Si la Sécurité sociale accepte de couvrir le traitement, les remboursements seront comme suit :

  • La prise en charge de la première consultation chez l’orthodontiste pour évaluer la date idéale de démarrage du traitement à hauteur de 70%.
  • Le remboursement des examens initiaux réalisés pour établir le diagnostic à hauteur de 70%. On parle ici des radios et des moulages.
  • La prise en charge du traitement semestriellement à hauteur de 100% sur un tarif de base de 193,50 euros.
  • Le remboursement des consultations de surveillance à hauteur de 70%. Il s’agit ici des consultations qui s’effectuent à maximum par semestre et qui permet à l’orthodontiste de s’assurer que le traitement fonctionne bien.
  • La prise en charge de la première année de contention à hauteur de 100% sur un tarif de base de 161,25 euros.
  • La prise en charge de la seconde année de contention à hauteur de 70% sur un tarif de base de 107,50 euros.

Ce qu’il est important de noter, c’est qu’après les remboursements de l’Assurance maladie, il y aura un reste à charge. Celui-ci est important pour le patient pour sa complémentaire santé. Ainsi, afin de bénéficier d’une prise en charge totale des traitements orthodontiques, il faudra nécessairement souscrire une complémentaire santé ou une surcomplémentaire santé.

À savoir également que l’accord de votre Caisse d’Assurance maladie est valable pour 6 mois, ce qui veut dire que vous devez obligatoirement démarrer les soins dans les 6 mois suivant l’accord. Sinon, il n’y aura aucune prise en charge par la Sécurité sociale. Retenez enfin que cette formalité doit être renouvelée tous les 6 mois jusqu’à la fin du traitement.

Bon à savoir : il n’y a aucune prise en charge par l’Assurance maladie pour les traitements orthodontiques pour adultes et pour ceux de plus de 16 ans.

Orthodontie : pourquoi souscrire une mutuelle santé ?

Premièrement, parce que les traitements orthodontiques coûtent très cher et qu’ils ne sont pas pris en charge dans leur intégralité par la Sécurité sociale. Avec une bonne mutuelle santé, une complémentaire santé généraliste ou une mutuelle dentaire, vous pourrez facilement réduire les dépenses chez l’orthodontiste.

Un vrai coup de pouce au budget de la famille. D’ailleurs, il est utile de rappeler que de nombreux adultes ne réalisent pas leurs traitements orthodontiques par manque de finance, même si cela peut aider à éviter des éventuelles complications futures.

Si les autres membres de votre famille ont aussi besoin d’orthodontie, vous devrez alors opter pour un contrat qui couvre tous les membres de votre famille. Vérifiez également que l’orthodontie pour adulte est bien prise en charge, car celle-ci n’est pas systématique et varie selon les contrats d‘assurance santé.

Assurez-vous de choisir une complémentaire santé qui offre des remboursements semestriels et non annuels. De cette manière, vous pourrez suivre le rythme de facturation de votre orthodontiste.

Par ailleurs, notez que les mutuelles proposent généralement de rembourser les soins orthodontiques de manière forfaitaire ou alors en fonction d’un pourcentage du tarif de base de l’Assurance maladie. Pour être certain de profiter des meilleurs tarifs et des meilleures garanties, comparez différents devis en ligne. Mettez en concurrence les offres, les garanties, les exclusions et les tarifs.

Les informations qui doivent figurer sur les devis

Enfin, notez que le professionnel de santé est tenu de vous informer de ses tarifs au préalable en vous envoyant un devis. Ce devis doit comprendre plusieurs informations, dont la nature du traitement, les matériaux utilisés, le montant des honoraires, les éventuels autres frais et la part et le montant remboursé par l’assurance maladie et par la mutuelle santé.

Il s’agit d’un document très important, car il engage le professionnel et permet au patient d’anticiper le coût intégral de son traitement (sauf s’il y a complication). À savoir que le devis détaillé est une obligation légale pour tout acte dont le coût est supérieur au montant de prise en charge de l’Assurance maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *