Activités

Quelles assurances professionnelles pour pratiquer la voyance ?

Entre le tarot, l’astrologie et le marc de café, la voyance requiert de nombreux supports. Si vous êtes sensible, intuitif, empathique et impartial, vous pourriez envisager une reconversion professionnelle et devenir voyant. C’est une profession qui exige un profond sentiment d’honnêteté et qui consiste à faire des prédictions.

Certes, c’est avant tout un don. Mais c’est aussi un savoir-faire qu’il est possible de peaufiner au fil du temps. En quoi consiste le métier de voyant/voyante au juste ? Quelles assurances faut-il souscrire pour exercer cette profession ? Le point sur les garanties essentielles pour les voyants et les voyantes.

👉 Obtenez plusieurs devis comparatifs pour assurer votre activité professionnelle

(gratuit & sans engagement)

Être voyant, c’est avant tout avoir un « don »

Pour certains, la voyance est un mystère qu’il n’est pas possible de percer. Pour ceux qui la pratiquent, il s’agit avant tout d’un « don », soit un amalgame de différentes qualités à savoir l’intuition, la sensibilité, l’empathie, et l’impartialité. Le sens de l’honneur est également indispensable, car certaines personnes qui consultent sont des personnes qui sont dans des situations fragiles. Elles sont donc vulnérables, et s’attendent à des réponses claires et véridiques.

Les personnes qui consultent un voyant ou une voyante souhaitent éclairer leur passé ou leur avenir. À travers cet art divinatoire appelé la voyance, le professionnel arrivera à percevoir des informations dans le temps et l’espace. Cela est possible seulement s’il a certaines facultés extra-sensorielles. Les professionnels de la voyance peuvent pratiquer de la voyance pure ou la voyance mantique. La voyance pure n’utilise aucun support (boule de cristal, cartes, livre ou marc de café) contrairement à la voyance mantique.

En France, le métier de voyant n’est pas réglementé. Il n’y a aucune formation à suivre pour devenir voyant. Même si aucun diplôme n’est requis, il est dans votre avantage de suivre des cours ou une formation avant de vous lancer comme voyant. Il existe aujourd’hui de nombreux cours en ligne sur la pratique des supports divinatoires. Vous pourrez aussi acheter des livres qui y sont consacrés.

Vous pourrez exercer comme voyant auto-entrepreneur et créer un cabinet de voyance ou alors créer une entreprise individuelle. Vous avez également l’option de créer une société (SASU ou EURL). Si vous choisissez l’EI ou l’AE, vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux. Si vous choisissez une société, vous arriverez plus facilement à rassurer vos clients.

Il faut par ailleurs souligner qu’il y a des différences entre le voyant et le médium. Alors que le voyant ou la voyante a les capacités extra-sensorielles requises pour percevoir les évènements du passé, du présent et du futur, le médium a pour rôle d’agir comme intermédiaire entre le monde des vivants et le monde des morts. Un médium pourra entrer en communication avec une personne décédée, ce qui n’est pas le cas du voyant.

Les assurances indispensables pour les activités de voyance

En tant que voyant ou voyante, vous n’êtes pas concerné par l’obligation d’assurance de responsabilité civile professionnelle. Même si votre profession n’est pas réglementée, vous avez intérêt à souscrire cette assurance, car la voyance n’est pas une activité sans risques. Bien au contraire, au quotidien, vous êtes confrontés à quelques risques professionnels et personnels qu’il est possible de prévenir en souscrivant les assurances adaptées. Parmi les assurances utiles pour vous, il y a :

RC Pro voyant – medium

À n’importe quel moment, vos clients peuvent se retourner contre vous. En effet, en cas de dommages corporels, matériels ou immatériels causés à l’un de vos clients, votre responsabilité pourra être engagée, et vous aurez à indemniser les tiers concernés. De même si l’un de vos clients se blesse dans votre cabinet. Malgré toutes les précautions, il peut arriver que vous fassiez une erreur lors de votre séance et que cela porte préjudice au client, et c’est pour cela qu’il est indispensable de souscrire l’assurance RC Pro.

L’assurance de protection juridique

Une autre assurance qui peut vous être utile est l’assurance de protection juridique. Les litiges sont parfois inévitables, et c’est pour cela qu’il est conseillé de souscrire ce contrat d’assurance. En cas de litiges, votre assureur interviendra pour trouver une solution à l’amiable, et le cas échéant, vous permettra d’être accompagné par un avocat.

L’assurance prévoyance

Entre les maladies et les accidents, les risques de pertes de revenus sont bien réels. En tant que voyant indépendant, vous n’êtes pas à l’abri de ces risques. L’assurance prévoyance a été conçue pour vous protéger et pour vous permettre et permettre à votre famille de maintenir un niveau de vie confortable même en cas d’arrêt de travail ou de décès.

Comparez des assurances professionnelles pour medium en ligne

Vous envisagez de vous lancer comme voyant indépendant et êtes à la recherche d’une assurance de responsabilité civile professionnelle pour couvrir les risques liés à votre profession ? Vous pourrez comparer les offres de différents assureurs directement en ligne. Les comparateurs d’assurance vous permettent d’obtenir des devis en quelques minutes seulement. Vous pourrez également comparer les autres assurances professionnelles.

A voir également

test