Mutuelle remboursement de la chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice

Bien qu’elle ne soit pas toujours bien vue, la chirurgie esthétique permet de corriger les petites imperfections physiques. Aujourd’hui, c’est une spécialité très accessible en France comme ailleurs. La chirurgie esthétique concerne les opérations non indispensables, tandis que la chirurgie réparatrice a trait à la reconstruction indispensable. Ce sont deux opérations bien distinctes. Focus sur la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice, les mutuelles et les différents remboursements possibles.

Définition de la chirurgie esthétique

Avant tout, il faut bien faire la différence entre la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice. La chirurgie esthétique a pour objectif d’améliorer l’aspect du corps et du visage en supprimant une imperfection. Elle est utilisée pour corriger les effets du vieillissement, pour affiner certaines parties du visage et pour augmenter certaines parties du corps. On parle alors de chirurgie mammaire, de rhinoplastie, d’abdominoplastie et de lifting, entre autres. La chirurgie esthétique permet d’atteindre le rajeunissement, la reconstruction et la correction.

Le remboursement de la chirurgie esthétique

Parce qu’elle répond à une logique de confort personnel, la chirurgie esthétique n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. Il s’agit de techniques utilisées pour embellir une anatomie, ni malade ni traumatisée. D’où l’intérêt de souscrire une mutuelle santé capable de rembourser la chirurgie esthétique. En règle générale, les compagnies d’assurances opèrent par deux moyens : le remboursement direct si l’Assurance Maladie prend en charge une telle opération et l’enquête.

Un médecin-conseil confirmera s’il s’agit bien d’une chirurgie réparatrice ou esthétique. Si vous bénéficiez d’une complémentaire santé collective, il est peu probable que celle-ci inclue le remboursement de la chirurgie esthétique. Vous pouvez par contre envisager de souscrire à une sucromplémentaire santé en tenant compte des délais de carence pour être remboursé.

Définition de la chirurgie réparatrice

La chirurgie réparatrice ou reconstructrice consiste à réparer le visage et le corps après un accident. Elle est utilisée pour reconstruire des malformations présentes à la naissance, comme le « bec de lièvre », mais aussi pour réparer les séquelles d’accidents, comme les brulures, les plaies et les fractures. C’est une opération qui est capable de réparer toutes les déformations de l’apparence du corps, suite à un accident, une maladie ou une opération. Elle est réalisée à des fins purement médicales. En somme, le premier but de cette chirurgie n’est pas d’embellir le physique.

Le remboursement de la chirurgie reconstructrice

Le taux de remboursement de la chirurgie réparatrice est à 100% sous certaines conditions. Il existe une liste bien définie des interventions prises en charge. Il faut que l’opération soit prise en charge par la Sécurité sociale et qu’elle soit effectuée dans un établissement hospitalier conventionné. Il est à savoir que toute opération réalisée dans un établissement privé non conventionné ne sera pas indemnisée.

D’ailleurs, c’est le médecin-conseil de l’Assurance Maladie qui prend la décision de prise en charge. Avant cela, il doit vérifier la légitimité de l’opération pour le patient et s’assurer qu’il n’y ait aucune tentative de fraude ou d’abus. Sachez que la prise en charge est acceptée si vous n’obtenez pas de réponse du médecin sous 15 jours après avoir fait la demande. À noter que les dépassements d’honoraires ne sont pas remboursés.

Comment obtenir un remboursement ?

La première étape consiste à établir un devis avec le chirurgien qui se charge de votre cas. Pour vous assurer que l’intervention sera prise en charge, il vous faut faire la demande d’entente préalable par lettre recommandée avec accusé de réception auprès du médecin-conseil.

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *