Échange de maisons ou d’appartements : quelles assurances ?


L’échange de maisons est un concept qui séduit déjà des milliers de familles. Totalement gratuit, cet échange consiste à prêter son logement à une famille pendant une période déterminée et à s’installer dans le leur. C’est une formule qui offre la possibilité aux familles de découvrir de nouvelles contrées à moindre frais. Cependant, l’échange de maisons ou d’appartements repose sur des règles de courtoisie de base. Quelles sont les règles ? Quelle assurance pour protéger les biens et les personnes ? Le point sur les assurances à souscrire en cas d’échange de maisons et d’appartements.

Mieux comprendre l’échange de maisons

Pour profiter de vacances économiques et faire un voyage différent, rien de mieux que l’échange de maisons. Il s’agit d’un concept très simple : vous échangez votre maison ou votre appartement pour une durée déterminée avec un participant. Celui-ci habite votre logement pendant que vous occupez la sienne. Par exemple, vous pourrez échanger votre appartement parisien contre une villa en Floride. Il n’y a aucune location à payer.

C’est une formule totalement gratuite qui doit néanmoins respecter les règles de courtoisie de base, à savoir :

  • L’habitation doit être laissée propre et rangée
  • Il ne faut pas abuser de l’eau ni de l’électricité
  • Il faut respecter les voisins
  • Il ne faut rien dégrader
  • Il faut prévoir un guide pratique du logement comprenant les numéros de téléphone utiles et le fonctionnement de l’électroménager
  • Il faut faire une liste des guides touristiques de la région

Les avantages de l’échange de maisons et d’appartements

L’avantage pécuniaire de l’échange de maisons et d’appartements est incontestable : votre séjour est gratuit. C’est une manière de voyager autrement, de visiter différentes régions et de découvrir d’autres villes et villages. Lors de votre séjour, vous vivez comme un local, vous vous imprégnez de la vie des gens.

Mieux encore, vous découvrez les arts de vivre et apprenez d’autres cultures. En contrepartie, votre maison ou votre appartement este entre de bonnes mains. Vous arriverez alors à partir l’esprit tranquille. Enfin, l’autre avantage non négligeable de cette formule est le bien-être. En effet, il n’est plus question de voyager avec de grosses valises, car la maison des vacances est, dans la plupart des cas, bien équipée.

S’interroger sur les assurances à souscrire

Même si l’échange de maisons et d’appartements est un concept qui présente de nombreux avantages, il présente aussi quelques inconvénients. Outre le mauvais échange, il y a aussi des risques d’incidents et d’accidents. Généralement, les organismes qui proposent ces prestations ne proposent pas de couvertures d’assurances. Cette partie est laissée à votre charge.

C’est pour cela que vous devez vous interroger sur les assurances à souscrire. Cela va vous permettre de prévenir les accidents, le manque d’entretien de l’habitation prêtée et les dégâts des eaux, entre autres. La première chose à faire est de s’interroger sur la règlementation en vigueur du pays concerné et sur les responsabilités encourues. Soyez particulièrement attentif si le pays se situe hors de l’Union européenne.

Les démarches à effectuer avant l’échange

Vous l’aurez compris, pour être bien protégé lors de votre séjour, vous devez souscrire les bonnes assurances. On parle notamment de l’assurance multirisques habitation et de l’assurance automobile. La première chose à faire est de vérifier que la garantie responsabilité civile villégiature est comprise dans le contrat d’assurance multirisques habitation. Vérifiez également la couverture responsabilité civile villégiature du partenaire de l’échange, soit de celui qui occupera votre maison ou votre appartement.

Les familles doivent déclarer la situation à leur assureur. C’est ce qui va lui permettre d’adapter les garanties des contrats d’assurance concernés. Il intégrera une clause d’assurance pour compte ou une clause d’abandon de recours contre le responsable dans le contrat multirisques habitation, par exemple. Par ailleurs, il faut aussi se procurer le contrat d’assurance couvrant le véhicule et s’assurer que la responsabilité civile est bien garantie, notamment à l’égard des tiers et des passagers. Dans tous les cas, il est vivement recommandé de formaliser l’échange par écrit.

L’assurance multirisques habitation

Il est indispensable de souscrire une assurance multirisques habitation. Comme mentionné plus haut, vous devez vérifier que le contrat comprend la responsabilité civile villégiature. Cette garantie a pour but de couvrir les dommages causés par un incendie, par une explosion ou par un dégât des eaux hors du domicile habituel. Analysez ses limites, car c’est une garantie qui est souvent plafonnée et limitée.

L’autre point à vérifier est l’enjeu de la garantie responsabilité civile du propriétaire. Vérifiez si elle joue bien à l’égard des occupants, notamment en cas de dommages corporels causés par un défaut d’entretien de l’habitation. Il est à rappeler que l’assurance multirisques habitation ne prend pas en charge les dégradations locatives et les annulations de voyage.

L’assurance du véhicule

L’autre assurance à souscrire est celle du véhicule si vous le laissez à disposition de vos hôtes. Pour fonctionner, ce contrat d’assurance ne doit pas comprendre une clause de conduite exclusive. Pour rappel, cette clause précise que certaines garanties sont accordées seulement si le véhicule est conduit par le conducteur désigné. Essentiellement, les dommages matériels en cas d’accident sont remboursés en fonction des responsabilités et des garanties prévues dans le contrat.

Les tiers sont indemnisés de leurs dommages corporels et matériels par l’assureur du véhicule, au titre de la garantie obligatoire de responsabilité civile. Toutefois, si le conducteur responsable de l’accident est blessé, il peut recevoir une indemnisation, dans la mesure où le contrat d’assurance de la voiture intègre une garantie facultative. Cette garantie facultative prend en charge les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé.

D’autres articles autour des vacances

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *