Comment choisir l’assurance de votre scooter ?

scooter
En France, tous les véhicules doivent être assurés. Même si elle n’évite pas les sinistres, l’assurance permet de couvrir les dommages causés. Entre les accidents et les vols, d’autres facteurs viennent perturber la sécurité des motards. Ainsi, tous les propriétaires de deux-roues doivent souscrire à minima à une assurance de responsabilité civile. C’est un passage obligatoire pour les scooters, les motos et les grosses cylindrées. Focus sur les éléments à prendre en compte pour bien choisir votre assurance scooter.

L’assurance de responsabilité civile obligatoire

Selon la loi, tous les scooters doivent être couverts par l’assurance de responsabilité. Il s’agit de la caution minimum obligatoire pour le conducteur. En étant couvert par l’assurance de scooter, il protège aussi son passager contre les préjudices qui pourraient survenir en cas d’accidents. L’assurance de responsabilité civile est sans doute la plus populaire de toutes, car elle coûte moins cher que les autres formules. C’est aussi une garantie obligatoire pour tout propriétaire de scooter. Elle permet des indemnisations seulement en cas de dommages à un tiers.

Vous, en tant que conducteur et votre scooter ne serez pas protégés. Autrement dit, il s’agit d’une assurance qui garantit les conséquences fiduciaires encourues par l’assuré dans le cas de dommages matériels ou corporels à un tiers. Cela peut arriver par négligence, par les animaux, par les enfants et par imprudence, entre autres. Dans le cas de l’assurance non souscrite, vous risquez une amende ou une suspension de permis. C’est une clause à respecter pour toutes les cylindrées.

Les formules optionnelles de l’assurance pour scooter

La première étape, en tant que propriétaire de scooter, est d’assurer votre scooter. L’assurance de responsabilité civile acquise, vous pouvez penser à des formules optionnelles. Bien qu’elles soient facultatives, ces options vous seront proposées par les assureurs. Ils vous conseilleront de considérer les différentes formules, afin d’avoir un maximum de garanties en cas d’accidents ou de vols.

Voici les options complémentaires à l’assurance de responsabilité civile pour votre scooter :

  • Votre sécurité : cette formule est essentielle, voire indispensable. Elle permet d’être assuré en cas d’accident. Les préjudices financiers et les frais médicaux sont pris en charge par l’assurance, que vous soyez responsable de l’accident ou pas.
  • Les dommages tous risques : cette formule prend en charge le véhicule et les équipements en cas de dégâts. Par exemple, lorsqu’il y a des dommages causés par les catastrophes naturelles, les animaux, des véhicules non identifiés et des collisions avec des tiers identifiés. La garantie compte les préjudices financiers et les frais médicaux.
  • Les vols et les incendies : cette formule varie selon les conditions de la compagnie d’assurance. Certains assureurs demanderont à ce que certaines obligations soient respectées. Par exemple, le gravage antivol sur les pièces du moteur de votre scooter, l’utilisation d’un parking ou encore l’usage d’un antivol homologué. Ce sont les trois conditions à respecter afin de garantir votre scooter d’un vol ou d’un incendie.
  • Un autre conducteur : cette formule vous concerne si vous songez à prêter votre scooter à un autre conducteur. Il est impératif d’en tenir votre assureur informé, afin de voir les limites de garanties. Certaines compagnies d’assurance garantissent seulement le conjoint de l’assuré. Il devient le seul, à part vous, étant autorisé à piloter le scooter.
  • Le dépannage : cette formule concerne les dépannages et les rapatriements en cas d’accident ou de panne. Votre scooter assuré selon une franchise kilométrique, normalement dans un périmètre de 50 km de votre domicile. Encore une fois, cela dépend des compagnies d’assurance.
  • Temporaire : cette formule permet d’assurer votre scooter pour un évènement spécial ou pour une période limitée. Il s’agit de l’assurance de moto temporaire.

Combien coûte l’assurance pour votre scooter ?

Les prix de l’assurance pour scooter varient selon les compagnies d’assurances. Une liste de critères est prise en compte lors de la souscription, avant de fixer les tarifs.

  • Votre sexe : selon les statistiques, les hommes comptent plus d’accidents que les femmes. C’est pour cela que les prix diffèrent pour les hommes et pour les femmes. Certaines compagnies d’assurance affichent des tarifs plus élevés pour les hommes.
  • Votre âge et votre nombre d’années de permis : les jeunes conducteurs comptent moins d’années de permis. Les comportements sur les routes étant plus risqués, les tarifs restent plus élevés pour les jeunes scootéristes. Ces critères comprennent aussi la maitrise du véhicule, selon l’expérience.
  • Votre bonus et votre malus : Votre coefficient augmente de 0,95 si vous n’avez pas d’accident. En cas de malus au cours de l’année, votre coefficient sera multiplié par 1,25. Dans le cas de coefficient de malus trop élevé, il peut arriver que les assureurs refusent de valider les souscriptions.
  • Le modèle et le type de votre scooter : Le prix dépend également du modèle et du type de votre scooter. Les tarifs sont fixés selon le nombre de cylindres et de la valeur des pièces détachées. Si votre scooter est haut de gamme, attendez-vous à payer un tarif plus élevé.

Comprendre la résiliation de l’assurance scooter

Lors de la souscription de votre assurance scooter, veillez à bien comprendre les conditions de résiliation. La résiliation peut se faire par l’assuré et par l’assureur pour diverses raisons. L’assuré peut résilier son contrat d’assurance en cas de vol ou de perte, de vente, de réquisition par les forces de l’ordre, de changement de domicile, de situation ou de régime matrimonial, et de départ en retraite ou cessation d’activité professionnelle.

  • La résiliation à l’échéance : vous pouvez résilier votre contrat d’assurance en envoyant en courrier recommandé avec accusé de réception au moins 2 mois précédant la date d’échéance annuelle.
  • La résiliation à tout moment : selon la loi Hamon, vous avez le droit de résilier votre contrat d’assurance à tout moment, à condition d’avoir passé la première année d’engagement.
  • La résiliation de plein droit : vous pouvez résilier votre contrat d’assurance de plein droit en cas d’augmentation de la prime d’assurance ou de la franchise. Ce droit ne s’applique pas aux bonus, aux malus et à la TVA.

Les assureurs peuvent eux aussi résilier votre contrat d’assurance scooter. Il s’agit d’un procédé effectué en cas de litiges de natures diverses. Par exemple, dans le cas de non-paiement de l’assurance, de l’aggravation du risque de sinistre, d’omission ou de non-information en cas de changement de données, de décès de l’assuré, de sinistre provoqué par la consommation d’alcool ou par la suspension et l’annulation de votre permis.

A lire également : Deux routes à moteur, quelles assurances souscrire ?

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *