Qu’est-ce que l’assurance multirisques agricole ?


Si vous travaillez dans le milieu agricole, vous devez penser à souscrire une assurance multirisques agricole. Ce contrat d’assurance comprend plusieurs garanties parfaitement adaptées à votre situation. Il permet de garantir vos biens et vos responsabilités en tant qu’exploitant agricole, retraité agricole, agriculteur de plaisance ou qu’entreprise de travaux agricoles et ruraux. Focus sur l’assurance multirisques agricole, sur ses garanties et son prix !

Définition de l’assurance multirisques agricole

Tous ceux qui exercent dans le secteur agricole doivent savoir anticiper les risques auxquels ils sont exposés. Pour vous aider à bien vous protéger, les assureurs ont conçu des contrats d’assurance spécifiques comme l’assurance multirisques agricole, qui est une assurance modulable comprenant plusieurs garanties. Il s’agit là d’un contrat d’assurance qui garantit vos biens et vos responsabilités. En option, elle peut également agir comme protection financière, protection juridique et responsabilité civile adaptée à votre activité.

Les activités concernées par cette assurance

Plusieurs activités sont concernées par l’assurance multirisques agricole. On parle notamment des grandes cultures, de la viticulture, de l’horticulture maraîchage pépinières, de l’élevage spécialisé, de l’élevage d’équidés, de la polyculture élevage, de l’élevage diversification, de l’aquaculture et de l’exploitant de marais salants, entre autres.

L’assurance multirisques agricole s’adresse aux exploitants agricoles, aux retraités agricoles, aux agriculteurs de plaisance, aux coopératives des filières vins et alcools, céréales, oléo protéagineux, fruits, légumes et fleurs, aux entreprises de travaux agricoles et ruraux, aux bailleurs de biens ruraux donnés en fermage à un agriculteur et aux CUMA (coopératives d’utilisation de matériel agricole).

La responsabilité civile agricole et la responsabilité civile vie privée

Les assureurs savent que les relations entre les activités professionnelles et les activités privées sont parfois étroites. C’est pour cela qu’ils intègrent deux garanties dans le contrat d’assurance multirisques agricole : la responsabilité civile agricole et la responsabilité civile vie privée.

Ce contrat couvre les dommages causés aux victimes par vous-même, votre conjoint, vos enfants, vos employés, vos salariés et vos stagiaires. Sont également couverts les dommages causés par vos biens immobiliers, vos mobiliers, votre matériel d’exploitation, votre bétail et vos animaux domestiques.

En option, vous pourrez souscrire d’autres garanties pour couvrir votre responsabilité civile pour des dommages causés aux récoltes des voisins, par exemple. Des garanties optionnelles permettent également de couvrir votre responsabilité civile en cas de dommages causés à des consommateurs par vos productions, de dommages de pollutions accidentelles et de dommages résultant des activités de diversification agricole comme le camping à la ferme et les chambres d’hôte.

Pensez également à souscrire une assurance de protection juridique professionnelle. Cette garantie est généralement proposée en annexe. Cette assurance est très utile, car elle vous permet de vous défendre devant les tribunaux dans le cas où votre responsabilité civile serait engagée. À savoir, toutefois, qu’une assurance protection juridique souscrite séparément comprend plus de garanties.

La responsabilité civile de l’exploitant agricole

La responsabilité civile de l’exploitant agricole peut être engagée à n’importe quel moment. C’est pour cela qu’il est important de couvrir sa responsabilité civile. Suite à un événement ayant causé des dommages aux tiers, votre responsabilité civile sera remise en cause.

Il vous faut donc être bien protégé contre les différents risques auxquels vous êtes exposés comme l’incendie, l’explosion, la tempête, la grêle, le dégât des eaux et le poids de la neige sur la toiture. Soulignons que ces dommages sont pris en charge par des garanties spécifiques et non par l’assurance de responsabilité civile professionnelle et vie privée.

Qu’est-ce que la clause de renonciation à recours ?

Les assureurs prévoient une clause de renonciation à recours contre le propriétaire, le métayer, le fermier ou le locataire dans le contrat d’assurance multirisques agricole. C’est une clause qui permet d’éviter que l’assureur ne réclame le remboursement de l’indemnisation versée à la victime d’un sinistre à l’assuré, sachant que les responsabilités de ces derniers avaient été retenues.

Assurez vos biens avec l’assurance multirisques agricole

Le contrat d’assurance multirisques agricole comprend plusieurs garanties. Il permet de couvrir les dommages causés à l’ensemble de l’exploitation. Sont couverts par cette assurance, les bâtiments désignés dans le contrat d’assurance. De même que les bâtiments à usage d’habitation, leur contenu, leurs marchandises, leurs récoltes et leurs animaux.

C’est ce qu’on appelle la garantie des biens. Il faut savoir que même les biens en déplacement sont couverts par cette assurance. Bien entendu, on parle des déplacements pour les besoins de l’exploitation ou de l’entraide agricole.

Quels événements sont couverts par cette assurance ?

Plusieurs événements sont couverts par l’assurance multirisques agricole, à savoir :

  • Les calamités agricoles comme l’incendie, l’explosion et la chute de la foudre
  • La tempête, le poids de la neige sur les toitures et la grêle
  • Le dégât des eaux résultant de fuites, d’inondations et de débordements
  • Le bris de glace causant des dommages aux produits verriers comme les miroirs et les vitrages d’ouvertures des bâtiments d’habitation
  • Les catastrophes naturelles comme les inondations, les avalanches, les tremblements de terre
  • Les attentats et les actes de terrorisme
  • Les moyens de prévention contre le vol

Il faut savoir que le contrat d’assurance multirisques habitation ne couvre pas toujours le vol des animaux sur les terres de l’exploitation et le vol du contenu des serres.

En option, vous pourrez également souscrire les garanties suivantes :

  • Les accidents aux appareils électriques
  • Les actes de vandalisme
  • Les pertes par écoulement d’alcool et de vin
  • Les pertes d’engrais
  • La perte du contenu des chambres frigorifiques
  • La perte de loyers
  • Les frais de démolition et de déblaiement pour remettre les lieux en état
  • La privation de jouissance des bâtiments d’exploitation et du logement rendus inutilisables à la suite d’un sinistre
  • Les pertes indirectes
  • Les frais d’expert
  • Les frais de reconstitution des supports non informatiques d’information
  • Les frais de duplication des supports informatiques d’information
  • L’indemnisation en valeur à neuf des bâtiments
  • Les risques spécialisés comme le séchage de grains, le séchage de tabac, les négoces d’animaux et les abattoirs de volailles

Les risques qui ne sont pas couverts

Même si l’assurance multirisques agricole est un contrat d’assurance complet, elle ne couvre pas tous les risques. Vous devez bien vérifier les conditions de votre contrat avant de le signer. Vérifiez le montant des garanties, les limites de garantie, les franchises et les exclusions.

Il peut arriver que cette assurance ne couvre pas les dommages causés aux récoltes par la grêle ou les tempêtes, par exemple. Aussi, si vous souhaitez couvrir les désordres de construction de bâtiments neufs ou réhabilités, vous aurez à souscrire une assurance dommages ouvrage.

Nos autres publications autour des assurances agricoles

L’assurance grêle, une garantie indispensable pour vos récoltes

Les nouveautés de l’assurance multirisque récolte

L’assurance des véhicules agricoles

 

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *