Quelle assurance choisir pour du covoiturage ?

covoiturage-assurance

Le covoiturage utilise un concept simple qui repose sur l’utilisation d’une voiture par plusieurs personnes se rendant dans la même direction. Pratique, économique et écologique, le covoiturage est en pleine expansion en France.

Nombreux sont ceux qui le pratiquent pour limiter les frais de carburant, mais aussi pour rendre leurs trajets plus agréables. Tour d’horizon des infos pratiques pour rouler bien assuré !

Les deux façons de pratiquer le covoiturage

Il existe deux manières différentes de pratiquer le covoiturage.

  1. La première demande à ce que chaque participant utilise son auto à tour de rôle. Ainsi, le statut du conducteur est alterné, tout comme celui du passager. C’est une manière intéressante de se partager les rôles, d’autant plus que le partage des frais se fait équitablement.
  2. La deuxième demande à ce qu’un seul conducteur utilise sa voiture. Dans ce cas, les passagers contribuent aux frais de déplacement, comme le carburant et les péages.

L’assurance responsabilité civile obligatoire avant tout

Bien qu’il n’existe aucune assurance spéciale covoiturage, il est nécessaire pour le conducteur de souscrire à l’assurance responsabilité civile au tiers. C’est le minimum à souscrire pour couvrir les éventuels dommages qui peuvent être causés aux autres. Par conséquent, les passagers du covoiturage sont aussi couverts par cette garantie obligatoire.

Conducteurs : les points à vérifier

Si vous êtes conducteur et si vous pratiquez le covoiturage, vous devez vérifier plusieurs points. D’abord, prévenez votre assureur de votre activité. Vérifiez si les conditions de déplacement sont bien en accord avec votre assurance auto. Par exemple, si le covoiturage dans le cadre de trajets domicile-travail est garanti par votre contrat d’assurance.

Les questions que vous devez vous poser sont les suivantes :

  • Est-ce que mon contrat d’assurance inclut une clause de conduite exclusive ? Ceci est applicable dans le cas d’un prêt de volant. Certains assureurs ne couvrent que les personnes désignées à conduire l’auto.
  • Est-ce que j’accepte des bénéfices par rapport aux frais de déplacement ? Si c’est le cas, vous devez impérativement souscrire une assurance professionnelle. Celle-ci est spécifique aux transports rémunérés.
  • Est-ce qu’une franchise est appliquée en cas de prêt de volant à un conducteur novice ? C’est une clause essentielle en cas d’accidents, car dans ce cas précis, les frais restent à votre charge et peuvent être élevés en fonction de la gravité de l’accident.
  • Est-ce que mon assureur propose des contrats spécifiquement dédiés au covoiturage ? Il est possible que votre assureur propose ce type de contrats. Ceux-ci demandent à ce que certaines règles soient respectées. Par exemple, il est impératif que le passager qui prend le volant ait un permis de plus de trois ans.

Passagers : les points à vérifier

En tant que passager, vous bénéficiez vous aussi des avantages du covoiturage. C’est pourquoi vous devez, comme le conducteur, repasser certains points en revue. Il s’agit de points essentiels à connaitre avant de monter en voiture.

Les questions que vous devez vous poser sont comme suit :

  • Est-ce que le conducteur est-il titulaire d’un permis de conduire valide ? C’est le premier point à vérifier. Si besoin, demandez au conducteur de vous montrer son permis de conduire.
  • Est-ce que la voiture utilisée pour le covoiturage est bien assurée ? Consultez l’attestation d’assurance sur le pare-brise du côté du passager.
  • Quelle indemnisation en cas d’accident ? Vu que vous êtes passager, tous les dommages corporels qui vous sont causés sont couverts par la responsabilité civile du véhicule.
  • Quelles exclusions en cas d’accident ? Il existe certaines exclusions en cas d’accident, plus précisément si vous commettez une faute inexcusable. Par exemple, si vous sautez de la voiture ou si vous tirez sur le frein à main pendant que le véhicule roule, vous ne serez pas indemnisé.
  • Est-ce que le prêt de volant est garanti ? Vous devez vous assurer que c’est bien le cas si vous songez à prendre le volant.
  • Est-ce qu’il y a la garantie protection corporelle du conducteur ? Si vous êtes conducteur et que vous êtes blessé, c’est cette garantie qui vous indemnisera.

Ce que vous devez savoir en complément

Enfin, il faut savoir que tous les dommages corporels des passagers sont totalement indemnisés en cas d’accident.

C’est l’assureur de la voiture qui prend en charge les frais. Selon la loi Badinter du 5 juillet 1985, les passagers d’une voiture sont automatiquement couverts par la garantie responsabilité civile du conducteur. Quant au conducteur, il est couvert par la garantie protection corporelle du conducteur.

Nos autres publications autour de l’assurance automobile

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *