Que faire en cas de dommages suite à une catastrophe naturelle ?

inondations

Nous ne sommes jamais à l’abri d’une catastrophe naturelle comme nous l’ont prouvé les crues qui ont eu lieu toute la semaine dernière, inondations, orages, rafales ou encore des fortes pluies peuvent causer des dégâts.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les compagnies d’assurance proposent des contrats en cas de dégâts importants causés lors d’une catastrophe naturelle.

Peu importe le type de catastrophe naturelle, en cas de sinistre, les modalités doivent être déclarés auprès de votre compagnie d’assurance.

Il faut noter que c’est à l’Etat de déclarer qu’une situation est considérée comme une catastrophe naturelle, c’est seulement cette déclaration qui permet de déclencher les indemnisations.

Comment déclarer un sinistre après une catastrophe naturelle ?

En cas de sinistre, vous devez effectuer la déclaration du sinistre dans les 5 jours ouvrés qui suivent le sinistre en envoyant un courrier à votre assureur ou vous déplacer directement dans l’agence la plus proche de chez vous. Il est nécessaire d’informer votre assureur du sinistre dont vous avez été victime pour que vous soyez indemnisé.

Attention, vous devez vérifier si les biens endommagés sont inclus dans votre contrat d’assurance habitation avant de vous adresser à votre assureur.

Déclaration complémentaire relative à une catastrophe naturelle

Pour la déclaration complémentaire, il est conseillé de lire les conditions générales de votre contrat d’assurance MRH pour connaître les formalités à remplir, les pièces justificatives à fournir et toutes les modalités qui peuvent vous permettre d’accélérer le déblocage de l’indemnisation.

Dans la majorité des cas, vous devez fournir les précisions des circonstances du sinistre, des dommages causés, par exemple en prenant des photos des biens endommagés. Votre dossier doit être envoyé avec accusé de réception à votre assureur.

Si vous souhaitez entamer les réparations des biens endommagés, il est conseillé de consulter votre assureur avant de prendre une décision finale, en particulier sur les travaux de rénovation de votre maison, si elle a subit des dommages. Il est possible que votre compagnie d’assurance préfère l’intervention d’un expert sur les lieux du sinistre.

Comment votre compagnie d’assurance gère votre dossier d’indemnisation ?

Lorsque vous vous adressez à votre assureur en cas de sinistre, il vous confirmera si votre dossier est pris en considération et si vos biens endommagés sont inclus dans votre contrat Multi Risque Habitation. Après que votre dossier ait été examiné par un expert, vous serez indemnisé.

Le principe de l’indemnisation en cas de sinistre :

L’ampleur des dégâts causés lors d’une catastrophe naturelle peut dans certains cas ralentir la durée de l’indemnisation. En cas de petits sinistres, la visite d’un expert n’est pas obligatoire car l’indemnisation qui sera versée à la victime est calculée grâce à un devis.

En cas de dommages plus importants, l’assureur fera appel à un expert pour l’évaluation des dégâts et le montant de l’indemnisation. Il existe différentes formules de garanties en cas de sinistre important telles que : valeur à neuf, valeur à dire d’expert ou encore valeur de remplacement. Selon le dossier, l’indemnisation se fera en fonction de l’ancienneté des biens endommagés et l’application de la franchise, si elle est incluse dans votre contrat.

En cas de catastrophe naturelle et d’incendie, le délai d’indemnisation est de trois mois environ.

Garantie tempête :

Lorsque vous souscrivez un contrat de Multi Risque Habitation, la clause garantie tempête est incluse dans votre contrat. Ainsi, en cas de dommages causés à vos biens immobiliers, vos biens mobiliers ou aux objets de valeur, vous devez fournir des informations précises pour que l’expert puisse analyser votre dossier et vous indemniser.

En cas de sinistre, les biens qui sont inclus dans votre contrat de MRH seront indemnisés, mais les dommages non-couverts, ne seront pas pris en considération.

A lire également :

Assurance : les risques couverts en cas de cyclone

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *